Aujourd’hui c’est la journée mondial de l’environnement. Je profite de cette journée pour relancer le message de ma publication sur facebook : j’ai mal à ma montagne. Si vous aussi, vous aimeriez voir et trouver les montagnes plus belles, plus propres avec des comportements respectueux, je vous invite à cette réflexion.

 

COUP DE GUEULE SUR NOS MONTAGNES SALES

 

Pour ceux qui, curieux, souhaiteraient connaitre la genèse du coup de gueule, vous pouvez la retrouver sur mon compte instagram ou facebook.

Pour couper l’herbe sous le pied de certains, non je ne souhaite pas récupérer le message pour me faire mousser, non je ne me considère absolument pas comme un pionnier (sachant que le problème existait bien avant ma naissance, cela aurait été difficile dites…), je me considère comme vous, un marcheur anonyme aimant la nature, appréciant sa beauté et qui a mal au coeur lorsqu’il voit les sentiers et les sommets pollués par du plastique, papiers et autres mégots. Lorsque je suis face à cette réalité, l’action à réaliser est simple, agir = ramasser. Néanmoins, à un moment donné se pose bien la question de la responsabilité.

Ces déchets ne sont pas arrivés là par magie ! Quelqu’un est monté et a fait le geste conscient de polluer. Polluer est un choix !

Je sais aussi pertinemment que mon travail fait de reportages à droite à gauche où je prends train, bus mais aussi l’avion afin de remplir mon frigo ne fait pas de moi un saint, je le sais, le débat n’est pas là. On n’est bien d’accord que ce n’est pas parce que je remplis mes poches de mégots que cela me dédouane d’un autre côté, de mon bilan carbone. Néanmoins, je profite de cette petite tribune pour me rendre un minimum utile et rappeler un message.

NOUS AVONS UN DEVOIR ET UNE RESPONSABILITÉ

 

Nous, j’ai envie de dire, les vrais amoureux des montagnes, avons une responsabilité. Je sais, je pourrai aller plus loin et englober la terre entière (car le problème est globale) et parler également du désastre de nos océans mais il y a d’autres personnes bien plus compétentes et passionnées par le monde marin qui sonnaient, sonnent et sonneront encore et encore les rappels au combat en ce domaine…

Bref, je pense que nous, randonneurs/montagnards respectueux, nous ne pouvons pas passer indifféremment à côté des déchets de nos “semblables” en se disant que ce n’est pas notre priorité, que ce n’est pas notre responsabilité, que l’on est là pour randonner, pour se ressourcer, pas pour se faire éboueurs des sentiers…

Malheureusement si. ON SE DOIT DE RAMASSER LES DÉCHETS EN MONTAGNE parce que justement on aime cet environnement. On aime la montagne. On se doit de le préserver, on se doit de le soigner, on se doit de se battre pour faire face au comportement infantile, irresponsable, impardonnable des pseudo-randonneurs/traileurs/vttistes… de plus, on a beau dire que ce n’est pas notre faute, que cela ne nous concerne pas, il y a, je le sais, le poids psychologique de la non action face au problème que l’on a remarqué. Va t-on faire l’autruche comme si de rien n’était ? Cette belle sortie en montagne aura t-elle le même goût sachant que nous aussi, on n’a fait le choix de ne pas agir alors que le petit geste qui consiste à ramasser quelques déchets ne nous coûte rien ? Ce n’est pas comme si je vous demandais de remplir votre sac de 70L !

ON A LE DROIT de gueuler sur ces garnements qui traitent nos sentiers comme une poubelle, à l’image de leurs parents.

ON A LE DROIT d’être en colère que des hommes et des femmes adultes feignent l’ignorance, au XXIème siècle, concernant le problème de la pollution des déchets en montagne (ou ailleurs). NON MONSIEURS DAMES, le fait que vous ayez un Q.I d’huître ne vous dédouane en rien. Vous avez vécu dans une grotte depuis votre naissance ? NON et. que je sache, le message est diffusé partout, en tout temps, sur tout support imaginable donc vous avec sciemment décidé de passer outre. VOUS ETES RESPONSABLE de ces dégradations, de cette pollution des eaux avec vos mégots, de ces risques d’incendie avec vos mégôts et votre verre cassé et on devrait vous faire bouffer (comme ces malheureux oiseaux) les plastiques et clopes que vous disséminez à droite à gauche. Peut-être que le bide remplit de déchets avec un cerveau vide, il y aurait un phénomène de compensation, qui sait ?

ON A LE DROIT de souhaiter une politique responsable qui punit sévèrement les coupables alors que les conséquences sont connus depuis tant d’années. De vrais amendes qui font mal au portefeuille (certains ne connaissent que cela), une dénonciation des fautifs avec leur visage affichée pour que les potentiels contrevenants y réfléchissent à 2 fois avant de profiter d’une telle publicité, une interdiction d’entrée dans les parcs, comme certains hooligans dans les stades, pourquoi ? PARCE QUE LA POLLUTION EST UNE VIOLENCE. C’est une violence contre la nature, contre nous, simples usagers des bienfaits de la montagne. Si on considère que les parcs, sentiers, forêts sont notre bien commun, alors c’est une violence contre nos biens et on se doit de se défendre en mettant en place des réponses appropriées.

COMMENT AGIR CONCRÈTEMENT

Pour nombre d’entre vous qui le font déjà, ramasser les déchets que vous trouvez le long du chemin. Appliquer la doctrine simple “

Je laisserai la nature plus propre que je ne l’ai trouvée

Oui c’est désolant de voir cette pollution, oui c’est frustrant de ne pas pouvoir, le plus souvent, tout nettoyé durant notre simple passage mais c’est UN PREMIER PAS. C’est un geste. Et votre plus geste, plus mon geste, plus le geste de nombreux acteurs respectueux de la montagne feront la différence. ON PEUT FAIRE LA DIFFÉRENCE

Quelles associations et mouvements pour protéger la montagne ? Il y a :

Financer, adhérer, militer en participant à des journées de nettoyage, de sensibilisation, d’opérations coups de poings -dans la face des pollueurs 😀 ? Demande une plus grande sévérité aux instances administratives ?

Je ne suis pas plus légitime qu’un autre pour dire quoi faire, que donner (son temps, son argent, son expertise) mais le sujet nous concerne tous.

On regarde le plus souvent la réalité d’une manière passive, défaitiste mais il ne faut pas. Les choses peuvent changer, elles ont changé et elles changeront ! Cela sera évidemment toujours moins vite que l’on aurait pu le souhaiter mais je suis persuadé que nous devons faire converger cette énergie, ce souhait de laisser un monde meilleur, une montagne plus propre pour les générations futures.

Idéalement, j’aimerai vous proposer de réaliser une belle randonnée sur une journée (ou plusieurs) afin d’allier l’utile à l’agréable en échangeant entre amoureux de la montagne tout en marchant et en profitant pour nettoyer, ensemble, le sentier parcouru. Malheureusement au vu de l’administratif et de la responsabilité de l’organisateur en cas d’accidents, je ne préfère pas m’engager sur ce point (même si j’aimerai beaucoup) et je vous invite pour le moment à contacter les acteurs déjà existants. Néanmoins, il ne faut jamais dire jamais et qui sait, il y aura peut-être un jour une rando “1001pas pour des montagnes plus propres” 😉
MAIS EN ATTENDANT j’ai créé un groupe ou vous êtes tous les bienvenus et dans lequel on pourra poster nos bonnes actions de ramassage de déchets afin de se féliciter et pourquoi pas profiter de ce groupe pour réaliser des randonnées informelles entre membres 😉

GROUPE : 1001 PAS POUR DES MONTAGNES PROPRES

P.S : je mettrai cet article à jour en fonction des remarques (liens d’associations, initiatives de marques ou acteurs locaux pour la défense de projets de nettoyages de nos montagnes. Si vous avez connaissance de ce genre d’événements, n’hésitez pas à me les partager en commentaire ou par mail