Nouvelle-Zélande, terre de randonnées

Nouvelle-Zélande, son haka et ses mythiques All Blacks – qui nous ont mis une belle raclée cette année. La Nouvelle-Zélande, terre des kiwis -l’animal, pas le fruit- est un pays que j’associerai pour toujours aux fantastiques paysages bien réels ayant servis pour le tournage de la trilogie du seigneur des Anneaux et du Hobbit. (dont je suis fan, même si le Hobbit, moins). Accessoirement et non sans raisons, c’est également le pays qui m’a fait découvrir et aimer la randonnée. Depuis cette époque, je me sens l’âme d’un chamois et je rêve de bonnes raclettes.
J’ai découvert la Nouvelle-Zélande en solitaire. Je n’y manquerai pas de revenir à 2 (voir à 2,5. Le 0,5 comptant pour un animal ou mon futur mini moi) lors d’un road trip afin de profiter librement des magnifiques espaces que je n’ai pas eu la possibilité d’explorer la première fois. Et puisque ce blog outdoor s’appelle 1001 pas, on va forcément parler randonner dans cet article. La première fois, concernant les treks en Nouvelle-Zélande, je n’avais pas préparé grand chose. Pour ne dire rien du tout. Puisque, comme je le disais plus haut -suivez-bons sang !-, avant ma découverte de ce pays, la randonnée n’entrait pas véritablement dans mes passions. Grosse erreur corrigée depuis. Néanmoins elle a eu des conséquences car pour les plus belles randonnées, les places sont prises parfois des mois à l’avance !
Je vais en profiter pour vous parler des immanquables treks à découvrir en Nouvelle-Zélande. Treks que je ne manquerai pas de parcourir lors de mon prochain séjour afin de me gaver également de souvenirs photos (à lire : conseils de photos en randonnée) Cet article servira de mémo pour plus tard.

 Tongariro Alpine Crossing

Tongariro Alpine Crossing

Longueur : 18km – Durée 1 ou 2j
Ce chemin de 18km est considéré comme l’une des plus belles randonnée à la journée. Si les treks sur plusieurs jours ne vous disent rien, alors faites absolument ce sentier. L’effet Wahoo est là. Clairement, c’est mon amour des sentiers a débuté ici. Une sortie à la journée qui ravirait donc mon collègue David de carnets de rando (membre également de la TeamAventuriers) qui ne manquerait pas d’y prendre grand plaisir à y tourner une de ses vidéos. Des chemins volcaniques, des lacs d’émeraude, des volcans dont faire l’ascension (dont le fameux mont du Destin), de la végétation dense, des sentiers rocailleux balayés par les vents. De quoi avoir des étoiles plein les yeux (chargez bien les batteries de vos appareils photos, vous ne le regretterez pas). Pour ceux qui veulent prendre leur temps, il est possible de le faire en 2j.
Il est également possible d’effectuer une boucle, le Tongariro northern circuit. (boucle de 43.1 km en 4 ou 5j)

Kepler track en Nouvelle Zelande

Kepler Track par Evan Forester

Kepler Track

Longueur : 60km – Durée 3 ou 4j
Pour cette randonnée située dans le parc du Fjordland, il faut prévoir des mois à l’avance. Etant du genre “je me lance à la dernière minute”, ce ne fut évidemment pas mon cas…
Du lac Anau jusqu’à Milford Sound, à travers des sentiers alpins en crête, il y a de magnifiques fjord à découvrir (avec un petit air de Norvège d’ailleurs. Mais bon, quand le parc s’appelle Fjordland à la base. Cela nous met un peu la puce à l’oreille…)

 

Milford Walk

source : en.wikibooks.

Milford Track

Longueur : 53.5 km Durée : 4 jours
Les maoris utilisaient déjà ce chemin mythique. J’ai entendu parlé du Milford sound (et donc du Milford Trak) lorsque je voulais m’y rendre pour une croisière en bateau. Malheureusement inaccessible alors du à de fortes chutes de neige. Conséquence de la météo, j’ai failli resté bloqué au parc de Mount Cook d’ailleurs mais un adorable couple de français m’a pris en stop. Par ailleurs, de même que pour le Kepler Track, des personnes réservent jusqu’à un an à l’avance (en haute saison) pour effectuer cette splendide traversée réputée pour vous rincer de la tête au pied (avec 300j de pluie par an)

 

Mueller Hut Route

Longueur : 10,4 km Durée : 2 j dénivelé :1000+-
Cette randonnée ne fait pas partie des “Great Walks”. Située dans le Parc de Mount Cook, cette sortie offre une superbe vue sur les glaciers ainsi que Mount Cook (le plus haut sommet de Nouvelle-Zélande). La montée est assez exigeante. Surtout dans la neige fraîche et surtout lorsque l’on a pas la matériel pour. (oui, évidemment, j’avais essayé. 2 trekkeurs derrière m’ont d’ailleurs remercié d’avoir ouvert la voie dans les 60cm de poudreuse…) On peut camper à côté sans avoir besoin de réservation. N’empêche que la vue sur le parc de Mount Cook durant la montée est également magnifique.

Plus d’infos sur les petites randos dans le parc de Mount Cook

Nouvelle-Zélande Mount Cook (9)

Autres chemins faisant partis des “Great Walks” en Nouvelle-Zélande.

J’estime que trop de choix tue le choix. J’ai préféré vous décrire, au dessus, les treks de Nouvelle-Zélande que j’aimerai cocher en premier sur ma todolist. Mais il y en a bien d’autres. je ferai peut-être un article sur les suivants plus tard.

  • Abel Tasman Coast Track longueur : 50km  Durée : 3j
  • Routeburn Track longueur : 39km  Durée : 3 à 4j Vous pouvez découvrir un aperçu de ce trek sur le blog de Camille, Breizh-Zélande
  • Heaphy Track longueur : 80km  Durée : 5j
  • Rakiura Track longueur : 29km  Durée : 2j
  • Lake Waikaremoana Track longueur : 46 km  Durée : 5j
  • Whanganui Journey  (pas vraiment de la marche, plutôt du canoe et kayak) longueur : 145 km  Durée : 5j

[tabs slidertype= »simple »] [tab]Infos et sites utiles :

Site nationale apportant les infos concernant les Great Walks, il est possible d’y réserver également les hébergements (en anglais) : Great Walks

La première fois, la Nouvelle-Zélande je l’ai parcouru en bus et en stop. Un peu comme l’Islande. Pour plus de libertés, je ferai la seconde en van ou avec une voiture de location (tout dépendra du désir de confort de ma tendre et chère). Pour votre road trip en Nouvelle-Zélande, vous pouvez comparer les offres de location des différentes compagnies avec bsp-auto.com.[/tab][/tabs]