Ce trek en Himalaya fait indéniablement parti des treks les plus beaux au monde. Il n’est pas difficile. Il n’est pas impossible. Il est juste exceptionnel. Le Chadar, ce fleuve gelé, est pareil à une femme capricieuses dans ses humeurs et les couleurs changeantes au fil des heures. Chacun y vit son expérience, son histoire. Avant de faire les présentations, laissez-moi vous décrire la mienne en quelques chiffres.

 chadar trek (3)

  • Durant le Chadar Trek, j’ai marché sur plus de 175km (dont 90km en 2j à une vitesse de plus de 5,5km/h avec une charge de 15kg pour ceux que cela intéresse). La distance normale est autour de 105-120 km avec 10 à 17km de marche par jour. Ce qui est raisonnable. Il est également possible de faire plus long selon vos souhaits…
  • J’ai tiré (en utilisant un traîneau comme les locaux)/porté jusqu’à 35kg (en gardant mon gros sac à dos). Mais rassurez-vous, ce n’est pas obligatoire. Ce fut un choix personnel. J’ai pris ce trek comme un entrainement, sans que cela ne m’empêche d’avancer aussi vite (voir plus) que les autres ni de profiter des magnifiques paysages lors de mes pauses. Je voulais me rendre compte par moi-même de l’effort physique réalisé par les locaux ainsi que par les porteurs. (Il faut dire aussi qu’entendre les indiens pousser la chansonnette toutes les 5 minutes dans le silence de la vallée devient vite usant)
  • Les températures rencontrées la nuit sont descendus en dessous des -30 (pas facile avec un sac de couchage qui est fait seulement pour les -20).
  • L‘altitude varie entre 3000 et 3500m. Il faudra vous acclimater avant à Leh
  • Le Chadar a failli coûté la vie à un collègue trekkeur indien ainsi qu’à un porteur lorsqu’une plaque de glace s’est cassée et a commencé à se retourner sur elle-même. Par chance et réflexe des guides dont cette seule action suffit pour montrer le professionalisme, il n’a été trempé que jusqu’en haut de la poitrine avec un début d’hypothermie. Marcher sur la glace (ou parfois, sur des passages dans la glace sous l’eau, avec de l’eau à 1C jusqu’au genou) peut révéler bien des surprises. De fait, même s’il est possible de marcher un peu en solitaire ou accompagné d’un guide. Si vous êtes devant, attendez pour les passages délicats nécessitant l’usage des bottes.

chadar trek (6)

Petite histoire du Trek du fleuve gelé

Lorsque la glace, la neige et le froid coupent les portes d’accès terrestres à la ville de Leh, les touristes et aventuriers en herbe ne sont pas le seuls à souffrir de cette réclusion forcée qui peut durée pendant 8 mois. Les habitants de la région du Zanskar rencontrent également les mêmes problèmes pour se déplacer dans les coins les plus reclus. La route reliant la ville de Leh au village de Zongla est toujours en construction, qu’elle que soient les conditions, par les ouvriers népalais.Serpentant le long du Chadar, elle ne sera probablement pas terminée avant des années. De fait, les locaux utilisent le Chadar comme un moyen de se déplacer en tirant des traîneaux sur ses berges gelées. Mais même le jour où la route sera terminée, avec probablement 3 voitures dans la journée en hiver, je ne pense pas que cela empêchera les amoureux du trek à se lancer sur cette belle aventure.

Conseils et informations concernant le Chadar Trek

  • La période de trekking est janvier – février. Avant et au delà la glace n’est pas ou plus assez solide pour se risquer à marcher dessus.
  • Les températures rencontrées : -5 à -15 le jour (par beau temps. En cas de tempêtes de neige ou de vent, les températures réelles et ressenties peuvent chuter drastiquement). Jusqu’à -30 la nuit dans certains camps
  • La durée. Tout dépend de la distance… vous pouvez faire un mini trek de 8j jusqu’à Lindekh ou 22j tout compris (arrivée, acclimatation, repos et visites). Le trek que j’ai fait est censé durer 15j mais si vous êtes rapide et sportif, vous pouvez en raccourcir la durée lors du retour. Je l’ai fait également car j’avais en tête le fait de tenter une ascension hivernale. Celle du Stok Kangri.
  • La difficulté. Ce trekest accessible à tous à partir de 14 ans. Il n’est absolument pas technique… Evidemment, les conditions sont assez extrêmes et marcher sur la glace (ou les roches si la glace est trop peu épaisse) comporte des risques (une chute peut toujours survenir sur des pierres glissantes ou sur la glace)… vous n’aurez à porter qu’un petit sac avec vos affaires utiles (appareil photo, crème solaire, eau…) MAIS, si vous êtes comme moi et que vous souhaitez augmenter la difficulté, vous pouvez porter votre gros backpack et/ou tirer un traîneau pouvant peser jusque dans les 20kg. Il glisse facilement mais l’exercice devient beaucoup plus difficile lorsque la neige est trop fraîche et le chemin non préparé. Attendez-vous; dans ce cas; à en suer un peu mais vous gagnerez le respect des porteurs si vous êtes capable de tenir sur plusieurs jours.
chadar trek (5)

Cascade de glace au Ladakh

Pour Ce trek prévoyez :

  • Crème solaire indice maximale + crème hydratante
  • Mini trousse de pharmacie
  • Lingettes pour se nettoyer. Vous pouvez vous laver avec une bassine en journée près de certains ruisseaux dans certains camps lors du trek. Au soleil, à l’abris du vent, c’est plaisant. La température extérieure, -5 à -15 étant de toute facon en dessous de celle de l’eau autour de 0… mais oubliez les douches chaudes en fin de journée. Il n’y en aura pas jusqu’à la fin du trek. (et encore, dans certains cas, votre auberge ne vous donnera que des sauts d’eau chaude car les canalisations sont gelées… mais vous ne vous plaindrez pas)
  • Lunettes UV pour éviter d’être ébloui par la neige
  • Des bâtons de marches aident à la stabilité
  • Des vêtements chauds et respirants
  • En journée, des collants sports, un pantalon, une paire de gants léger en laine (attention à ne pas les mouiller), T-shirt respirant, un polaire respirant, veste chaude Gore tex, une paire de chaussette de montagne respirant (ou deux suivant votre ressenti),  une cagoule, des lunettes de soleil
  • La nuit : prévoyez gants chauds, + gros pull supplémentaire. Pour dormir, prenez votre sac de couchage spécial expédition si vous le pouvez ou demandez 2 sacs de couchage sinon vous aurez froid, peu importe votre couche de vêtements dans le sac de couchage.
  • Les chaussures de treks robustes que vous n’hésiterez pas à échanger contre les bottes que l’on vous prêtera dans certains passages. Croyez-moi, vous ne voulez pas avoir de l’eau gelée sur ou dans vos chaussures en quelques minutes et risquer une gelure.

Transport

Des avions de Dehli à Leh, voici les différentes compagnies (la voie terrestre est coupée en hiver) :

Les prix vont de 4500 à 8000 Rp l’aller avec des offres pour les AR. On peut acheter les billets à la dernière minutes. Personnellement, je suis parti et revenu avec GoAir. Attention, si vous avez un vol départ vers l’Europe, sachez qu’en hiver, en fonction des conditions hivernales, les vols vers Dehli peuvent être perturbées à cause du brouillard et les vols décalés de 24h à cause de conditions hivernales dangereuses.

chadar trek (2)

Je tire un traîneau et porte mon sac de rando sur le Zanskar

Coût du Chadar Trek

On est en Inde donc les prix sont plus que raisonnables. Tout dépend si les vols sont inclus ou non, les prix en agence s’échelonnent de 40 000 à 50 000 Roupies. Soit autour de 500 euros / personne pour les 15j (dans mon cas) Tout compris, hébergement, transport, visites, nourriture…etc

Si vous finissez plus tôt comme ce fut mon cas et que vous souhaitez louer un taxi retour du camp initial vers Leh, il vous en coûtera entre 2500 et 3000 Rp. Coût que vous pouvez partager avec d’autres passagers si vous croisez des indiens qui souhaitent rentrer plus tôt.

REMISE DE 10% Personnellement, je peux vous conseiller l’agence Active Adventure : http://activeadventureindia.com/ dont je fus très satisfait pour ce trek avec qui j’ai pu vous négocier une réduction de 10%. Vous pouvez donc les contacter de ma part en disant que vous en avez entendu parler via Piotr Kroczak de Bien Voyager (j’ai créé mon blog outdoor 1001 pas au retour d’Inde et Bien Voyager existe depuis 2011). Si vous souhaitez de la viande pour ce trek, faites en part. Cela vous coûtera un poil plus cher mais vous allez pouvoir profiter de barbecue sauvages au feu de bois :)

J’espère que vous serez autant émerveillés que je le fus par ce magnifique trek du Chadar en Inde et que vous acquiescerez au fait que j’estime qu’il fait partie des plus beaux treks à faire au monde.

A lire :

chadar trek (1)

vue non loin du départ du trek du Chadar