Le long du splendide parc national du fjord du Saguenay (103 km de long et jusqu’à 4,4km au plus large) recouvrant plus de 319 km² et dont l’origine remonte à la dernière glaciation, il y a deux randonnées emblématiques à parcourir : le sentier du fjord et le sentier des deux caps. (possibilité également de courtes randonnées à la journée). On m’a vanté la beauté du premier. Le sentier du fjord est classé « difficile » mais ce « GR » québécois n’impressionnera pas, dans sa difficulté tout du moins, les randonneurs habitué à nos GR européens pour qui “une montagne” n’est pas une petite butte de 500m de haut. Néanmoins, du haut des falaises culminant à 460m au dessus de l’eau, il y a, en effet, de belles vues à apprécier sur le splendide fjord.

sentier fjord (11)

La marche, dans ces immenses paysages vierges ou la voiture est reine pour tout déplacement, n’est pas ancrée dans les traditions comme elle l’est devenue chez nous et ce, grâce aux nombreux chemins de grandes randonnées balisés et entretenus par les bénévoles de la FFR. Je dirai que, pour le moment, la majorité des québécois ne sont pas -encore- des grands randonneurs dans l’âme. Je n’invente rien, c’est les québécois que j’ai rencontré qui me l’ont eux-mêmes avoués.

Mais avec les 650km du Sentier International des Appalaches, créé justement avec la coopération de la fédération française de randonnée et balisé des inimitables marques blanches et rouge, je pense que le futur GRA1  fera évoluer la situation. Je l’ai d’ailleurs ajouté à la page de mes projets d’aventures.

sentier fjord (2)

A mes yeux, un sentier tire son mythe, sa force d’attraction, du challenge physique qu’il représente (comme peut l’être un GR20) et en dessous des 3 chiffres à parcourir, avouons que celui-ci est plus limité. De plus, quand je vois des jeunes pousses de 8 ans parcourir le Tour du Mont Blanc sous les yeux attendris de leur parent, je suis presque gêné par l’accès, bien trop facilité par la présence d’escaliers, sur les quelques passages de roches qui auraient pu présenter une certaine difficulté lors de ce parcours.

D’ailleurs, les 43,5km de cette belle balade pourraient s’avaler en une journée par un marcheur aguerri mais là n’est pas le but. Il s’agit ici de contempler la faune (faucon pèlerin, écureuil roux, tamia rayé, porc épic, phoques, belugas… pour celui qui sait ouvrir l’oeil -mieux que moi-) et de flâner le long du sentier. En 4 jours, 3 nuits, comme le conseille le parc, je vous assure, vous ne finirez pas éreinté par cette traversée (à moins de vous charger inutilement comme des mules). C’est d’ailleurs dans cet esprit de contemplation que j’ai effectué le chemin puisque je l’ai parcouru, tranquillement, en petites sandales.

sentier fjord (9)

Oui, bon, niveau faune, je n’ai pas trop l’oeil… voici par contre un beau spécimen de lapin peu farouche !

 

Carte du sentier du fjord

carte sentier fjord

On peut vous en fournir une en début de sentier.

Hébergement : vous pouvez opter soit pour l’hébergement en refuge, soit en tente, soit pour un  « lean-to », un abris trois murs. N’ayant pas embarqué ma tente pour ce séjour au Québec, j’ai pu apprécier le confort et le calme du refuge. (faut dire qu’il n’y a pas foule le long du chemin)

sentier fjord (12)

abris trois murs

Attention, ce n’est pas un refuge comme on l’entend pas chez nous. Cela a plutôt le charme d’un chalet avec le confort d’un abris : pas d’eau courante, pas d’électricité, pas de gaz, pas de couverture, pas de gardien. Il faut tout amener avec vous. Remplissez d’ailleurs vos bouteilles au dernier point d’eau avant le refuge et prévoyez des pastilles ou un filtre.

sentier fjord (3)

Conseil pour écouter le chant des belugas

Après avoir laissé vos bagages pour votre première nuit à l’Anse de la boule, je vous conseille de revenir profiter du coucher de soleil (et des chants) à la halte aux Beluga. (15min de marche). Prenez anti-moustique et lampe torche. Possibilité de se baigner à la halte aux belugas. Attention à l’eau très froide et aux marées.

sentier fjord (10)

Informations utiles sur le sentier du fjord

A noter, il est possible d’effectuer une boucle sur une partie du sentier du fjord en hiver, se renseigner auprès de la Sépac. (liens utiles en fin d’article de ce blog outdoor)

  • Achetez absolument de l’anti-moustique local. Quelque chose de puissant (sinon vous deviendrez fou le long du parcours)
  • Pensez à prendre des pastilles ou un filtre et ne manquez pas de remplir vos bouteilles au dernier point d’eau (distant parfois de 800m du refuge)
  • Point de gaz ni d’ustensiles de cuisine, prenez tout sur vous
  • Pour le reste, en été, shorts, t-shirts, chaussures légères suffiront amplement. Le chemin est très -trop- aménagé et accessible.
  • Attention aux chauffards ne respectant pas la limitation de 30km/h sur le court passage hors du parc.
  • Attention également aux sangues qui peuvent se tapisser dans les cours d’eau.

sentier fjord (15)

Comment s’y rendre ?

Il est possible d’effectuer le sentier du fjord dans les deux sens (même si le sens habituel est celui se terminant à Tadoussac) mais il est plus difficile de se rendre directement à la baie Sainte Marguerite. Pas de bus. De Tadoussac, il est possible de prendre une navette (navette partant à 9h arrivant à 10h au plus tôt) ou de s’organiser avec un portage de bagages et transport si vous logez à la ferme cinq étoiles.

L’accès au parc n’est pas gratuit. La population québécoise étant moins importante et le territoire à préserver gigantesque, le financement par l’impôt n’est pas envisageable. Ici prévaut la logique de consommateur = payeur.

sentier fjord (16)

sentier fjord (14)

 

sentier fjord (13)

sentier fjord (4)

sentier fjord (5)

sentier fjord (1)

sentier fjord (6)

 

sentier fjord (8)