Les objets utiles pour le randonneur. Que prendre dans son sac lors d’une randonnée que ce soit en montagne ou en plaine. Alors tous ne seront pas forcément d’accord sur la composition du sac, sur le choix des objets. Je tiens à préciser, pour la paix des chaumières, que je ne force personne et que c’est une liste personnelle qui n’a que pour modeste but de vous apporter des idées. Que ce soit pour une première randonnée ou non. Mais je suis certain que nous tomberons à minima d’accord sur au moins un objet dans la liste.

P.s : oui, il y a plus de 10 objets utiles à prendre en randonnée dans cette liste mais j’avais déjà réalisé l’image de couverture donc…

12 0bjets utiles à prendre en randonnée

Un kit de survie SOL

kit-de-survie-sol

Bon alors un kit de survie en randonnée est totalement inutile dans 99% des cas, c’est pourquoi il est indispensable pour le jour où, et je ne vous le souhaite pas, vous vous retrouverez dans ce malheureux 1%. Je sais que certains renâclent à l’achat mais s’ils estiment que leur vie vaut moins de 40 euros, difficile de discuter. Moi, je l’ai toujours dans mon sac et cela ne prend pas de place.
Étanche, le kit de survie SOL peut s’accrocher à une boucle de ceinture, de sac, et il contient :

  • Sac étanche
  • Couverture de survie Heatsheets
  • Boussole
  • Miroir de signalisation
  • Sifflet de signalisation
  • Allumettes de survie résistant à l’eau et au vent
  • Allume-feu résistant à l’eau
  • Kit de pêche
  • Ruban adhésif

Pour le commander : Kit de survie SOL

Un couteau Opinel ou un couteau suisse

couteau-opinel-outdoor-numero-8J’avais l’Opinel n.8 outdoor (avec sifflet) mais je l’ai malheureusement oublié dans mon sac rando photo à un embarquement. Triste fin. Un opinel c’est un classique de la randonnée et un produit Made in France !

Pour commander l’Opinel n.8 Outdoor : Opinel N°08 Outdoor

Un bon couteau suisse c’est un investissement à vie. Un investissement qui vous servira en dehors de la randonnée et qui peut se transmettre  1 Que ce soit pour ouvrir la bouteille de pinard au refuge, vous couper les ongles ou affuter un bout de bois pour affronter un ours, c’est le compagnon indispensable d’une bonne randonnée.

Une gourde LifeStraw

gourde-filtrage-lifestrawAlors pour ceux qui me suivent sur snapchat (pseudo Piotrsursnap) vous m’avez probablement vu boire de l’eau dans des flaques d’eau croupis sur la route. Que ce soit en Norvège, dans les Hautes Alpes, sur le trek des Volcans d’Auvergne… en fait je la prends à chaque sortie. C’est simple, je ne prends pas d’ambipure (ah c’était donc ça la cause de perte de cheveux et les hallucinations. Pour info, l’ambipure est un diffuseur de parfum) je voulais parler de tablettes Micropur
plutôt, je prends mon Lifestraw. Un bon système de filtrage qui a fait ses preuves en Afrique. J’utilise également la version paille en running/trail.

Information concerne la gourde lifestraw :

Capacité de filtrage de 1000L

Supprime un minimum 99,9999% des bactéries d’origine hydrique

Supprime un minimum de 99,9% des parasites d’origine hydrique

Un buff

buff-randoParce que la sueur qui dégouline de votre front et vous brûle les yeux ce n’est jamais agréable. Et puis un buff peut servir de coupe vent dans le cou, il absorbe la transpiration. Il y en a même qui font repousse moustique !

Une serviette microfibre

Cela prend peu de place et cela sèche vite. La mienne est mini. En clair, c’est pas avec que je ferai un tour de taille car c’est elle a plutôt la taille d’un cache sexe mais la serviette de plage en rando, non !

Des boules quies

boules-quiesAfin de passer de bonnes nuits tranquilles. Parce que dans les refuges, sans, vous 1 dormirez très peu si vous avez le sommeil léger comme moi 2 haïrez très vite vos compagnons de chambrée. Alors avec un temps de repos réduit, la randonnée devient beaucoup moins agréable. Fatigué, moins vigilent, on peut se mettre facilement en danger.

De bons bâtons de randonnées

baton-komperdellC’est indispensable selon moi. J’ai décrit dans un article (pourquoi utiliser des bâtons de randonnée) les raisons, je ne m’étalerai pas sur les avantages donc. Mais c’est des points de stabilités supplémentaires et cela soulagera vos genoux. Mon modèle actuelle c’est des Komperdell carbon c3.

Note concernant les Komperdell carbon c3 : au final, j’ai été vraiment déçu par les Komperdell qui, au bout de quelques mois d’utilisation, n’étaient absolument pas fiables à l’utilisation avec plusieurs défauts tant au au niveau des tiges qui se dévissent que des clips qui mettent en danger l’utilisateur. Je ne sais pas si je suis tombé . Ils en ont vu de toutes les couleurs en l’espace de quelques mois. Je cherche plus léger encore et, sur un des brins, la tige basse a du mal à se bloquer. Je m’en suis rendu compte en cours d’utilisation et ce n’est pas agréable. Et puis comme j’ai la flemme de les retourner pour les faire changer… J’ai du tomber sur un modèle défectueux, seul un des deux bâtons ayant ce problème. Je donne évidemment le bénéfice du doute à la marque Kamperdell et je test actuellement des Kamperdell Carbon Ultralight 4 Vario en espérant une meilleure tenue. (j’ai été très déçu de cette nouvelle paire de Kamperdell lors de mon utilisation durant mes treks au Népal. Une vis de blocage de perdue, la paire inutilisable, je ne recommande pas. Globalement, sur 2 tests, les Kamperdell de part mon expérience personnelle ne m’ont absolument pas satisfaits et même mis en danger. Malchance ?)

Une lampe frontale

E87AHB-C-Myo-RXP-focus-1_LowResParce que nous n’avons pas des yeux de chats et que si vous êtes amener à marcher de nuit, ou à chercher les WC sans lumières dans un refuge, c’est fort utile. Egalement si vous avez besoin d’aide pour signaler votre position lorsque la luminosité est réduite. Celle que j’utilise jusque là est la lampe frontale Petzl Myo. J’ai d’ailleurs écris un test dessus : Lire l’article sur la lampe frontale petzl Myo

Des sandales de randonnée

sandales-de-randonneeC’est un petit confort, poids superflu dans le sac pour certains, je vous l’accorde, mais c’est mon petit plaisir. Personnellement, sur des chemins relativement plats, comme des chemins de forêts, de campagnes, des chemins roulants en montagnes, j’aime bien utiliser les sandales de rando. C’est respirant donc non seulement cela m’économise des chaussettes mais je me sens plus léger avec. Certes, les MULiens diront qu’on peut marcher pieds nus mais je n’ai pas développé une corne de Tarzan et puis je préfère avoir des pieds humains, pas de hobbits. Je marche souvent avec mes sandales de randonnée sur des treks en printemps ou en été (voir début automne). En refuge et ou sous la douche, c’est un petit plus de confort et d’hygiène. Je déconseille par contre sur les chemins à forte pente, ascendante ou descendante, avec de la pierre qui risque de vous couper ou vous rouler dessus, blessure assurée. Mon modèle, dont je suis satisfait et que j’ai pris et porté tout l’été avec moi (trek Auvergne, Trek Pologne, Trek dans les Hautes Alpes…) est la TEVA Terra-Float Universal.

Des lunettes de soleil

lunettes-julboC’est toujours un plus quand le soleil tape fort pour éviter de vous fatiguer les yeux et surtout les protéger. Et puis elles seront de toute façon indispensable sur vos randonnées hivernales pour éviter l’aveuglement avec le combiné neige + soleil qui peut vous mettre en danger.
Celles que je possède sont des JULBO aero spectron 3. Très légères (26gr), aérées, de sorte qu’il n’y a pas de buée qui se forme à l’utilisation, angle de vision large, j’en suis pour le moment fort satisfait. Elles conviennent à la montagne mais non la très haute montagne.

 

Une crème solaire

creme-solaire-evSe balader en short, c’est bien. Eviter les coups de soleil sur le visage et les parties découvertes de votre corps, c’est mieux. Et puis une bonne crème vous évitera de prendre de la biafine pour soulager la douleur en randonnée.

 

Un anti-moustique efficace

antimoustiqueSuivant la saison et le lieu de la randonnée, un bon anti-moustique sera indispensable. En plus, il vaut mieux acheter local. Je me rappelle encore de ma crème anti-moustique francaise au Québec, sur la randonnée du Saguenay. Les moustiques s’en foutaient totalement. C’était la fiesta sur mon crâne. Parfois je courais comme un damné pour tenter de leur échapper mais rien n’y faisait.
Une nuée de moustiques et de mouches qui vous poursuit cela peut vous ruiner une randonnée.

 

On récapitule, dans mon sac de randonnée je prends :

Indispensable

Fort utile

Hygiène :

Confort de marche et repos :


Est-ce que cette liste d’objets à mettre dans son sac en randonnée est-elle utile selon vous ? Je parlerai du système 3 couches, de sacs de randonnées et du matériel de popote et de bivouac dans d’autres articles 😉 Sinon, dans cette liste de produits pour la randonnée, vous ajouteriez quoi, vous remplaceriez quoi ? N’hésitez pas à m’en faire part en commentaire.


N’hésites pas à partager et épingler cet article sur Pinterest si tu l’apprécies :

10 objets à prendre en randonnée