Article conseil pour se préparer au Trek du Kilimandjaro !

A la poursuite du Kilimandjaro : Lorsque je me suis lancé le défi des 7 sommets, après mon Gr20 en solitaire, je n’imaginais pas que j’effectuerai ma « première ascension », sur le Kilimandjaro qui plus est, la même année. Le destin en a voulu autrement et, voyant une bonne affaire avec un billet d’avion à un prix raisonnable pour le Kilimandjaro airport depuis Amsterdam, je n’ai pas hésité un instant. Je me suis lancé le défi de gravir le Kilimandjaro. Bon, gravir est sans doute un mot un peu surfait car l’ascension du Kilimandjaro est avant tout une randonnée pédestre.

J’ai atteint le sommet du Kilimandjaro (récit 1, récit 2, récit 3), ce ne fut pas évident car on a eu des conditions assez difficiles et mon corps n’a pas super bien réagi à son premier passage au dessus des 5000m  d’altitude du massif du Kilimandjaro (depuis, j’ai appris de mes erreurs et ce fut beaucoup plus facile, comme le trek de l’Everest au Népal ou au Chili) mais ma volonté d’acier m’a poussé au bout J’ai pu voir le lever du soleil depuis le sommet du Kilimandjaro et j’ai pris le fameux selfie (même si je ne ressemble à rien dessus) sur le plus haut sommet du continent africain. Cet article répond aux questions de randonneurs qui souhaiter effectuer leur préparation pour l’ascension du Kilimandjaro. Croyez-moi, le toit de l’Afrique est à la portée de tout le monde, nul besoin d’être un alpinisme chevronné ni un grand sportif pour espérer atteindre le sommet de la montagne étincelante « Ol Doinyo Oibor » en langage maa.

Comment bien se préparer au sommet du Kilimandjaro

Atteindre le toit de l’Afrique, est-ce une randonnée si difficile ?

carte du kilimandjaro

Cela va en surprendre certains mais l’ascension du Kilimandjaro ne nécessite aucune connaissance d’alpinisme. Ce n’est pas du tout technique. On ne fait pas usages de crampons, de cordes ou de piolets. La marche sur la neige est minimale. (Pire, d’ici quelques années, avec le réchauffement, il est prévu que la couverture neigeuse disparaisse totalement)

L’ascension du Kilimandjaro est en fait un trek d’environ 40km. Les journées de marche qui vous mèneront au toit de l’Afrique se découpent en marches de 4 à 7h suivant votre rythme avec 1200m de dénivelé positif. Sauf pour le jour d’ascension ou il faudrait compte 9 à 13h de marche AR suivant votre niveau.

Pour atteindre le sommet, l’Uhuru peak, le principal, c’est la volonté. (surtout, ne vous découragez pas une fois le fameux point Stellar Point atteint, le plus dure sera derrière vous, le sommet du Kilimandjaro avec sa pancarte est tout proche. A 1h de marche certes, mais c’est simplement un faux plat) Une bonne condition physique est un plus mais, dans mon groupe, les 3 autres femmes qui ont accédé au sommet n’avaient fait aucune préparation physique pour le Kilimandjaro au préalable et, de ce qu’elles m’ont dit, elle ne sont pas sportives de nature. Cela fut plus difficile pour elles que pour moi mais elles l’ont fait. Des personnes de + de 60 ans peuvent atteindre le sommet sans aucune difficulté alors que d’autres plus sportifs et entraînés échouent… il n’y a pas vraiment de règle écrite et définitive pour tout ce qui concerne la randonnée de haute altitude et le trek du Kilimandjaro ne fait pas exception.

Kilimandjaro marcheme 4soir

vue sur les bords du Kilimandjaro

Quels sont les dangers de l’ascension du Kilimandjaro ?

 

Bien que cette randonnée de haute altitude qu’est le trek du Kilimandjaro soit peu technique, ne prenez surtout pas à la légère les dangers liés, justement, à l’altitude. Avec 5891m d’altitude, le Kilimandjaro est pratiquement un 6000m ! Alors, même si vous faites de la randonnée pédestre régulièrement, que vous avec un bon niveau, cela ne présage en rien de votre réaction face à l’altitude.

Les dangers auxquels vous pouvez faire face sont le MAM (mal aigu des montagnes) l`œdème cérébral de haute altitude et de l`œdème pulmonaire de haute altitude. Une lectrice, après mon succès, m’a félicité et m’a envoyé un extrait d’article de journal où l’on apprenait que son mari était mort d’un oedème cérébral durant son sommeil. Pourtant, c’était un alpiniste et un sportif avec de l’expérience. Comme le fait remarquer Didier de Passeport pour le monde, si vous souhaitez être rassuré, vous pouvez effectuer la visite médicale de l’ARPE ( Visite médicale spécifique pour l’altitude). 

Les symptômes du MAM que l’on peut rencontre sur le trek du Kilimandjaro ne sont pas à prendre à la légères : vomissements, irritabilité, troubles de la vue, douleurs à la tête, perte d’orientation, saignements…

Surtout, parlez de ces symptômes à votre guide. Ne les cachez pas. Poursuivre l’ascension peut rendre votre état de santé critique et vous mettre en en danger de mort…

Pour prévenir ces maux sur les sentiers, rien ne vaut une bonne acclimatation. Une bonne acclimatation signifie un rythme d’ascension qui ne soit pas trop brusque, du sommeil pour la récupérationet surtout, buvez beaucoup d’eau et grignotez pour fournir l’énergie nécessaire. Il faut s’hydrater !Au min 3L / jour. Lors de ma journée d’ascension, je n’ai bu qu’1L et je me sentais mal, j’ai vomi et je n’ai rien pu avaler.

Kilimandjaro marcheme 2article

sentier sur le trek du Kilimandjaro

A quoi ressemble le quotidien sur le trek du Kilimandjaro ?

 

Entre la faune et la flore qui changent lors de vos marches d’ascension sur le trek du kilimandjaro, les couchers et les levers de soleils, la vue sur le mont Uhuru, les neiges étincelantes au sommet du toit de l’Afrique qui détonnent tant par rapport aux paysages environnants mais lointains de la savane, vous ne vous ennuierez pas !

Journée type : levée à 6h30, petite toilette avec thé. Départ vers 8h – 8h30 Arrivée au camp entre 12h et 14h suivant votre rythme. Thé, Repos dans la tente. Diner vers 18h puis dodo.

Hygiène ? Il n’a pas de douche. Même froide. Tous les matins vous aurez une petite bassine d’eau chaude. Prévoyez donc lingette et PQ.

Repas ? Fruits, pop corn, riz, salades, soupes, viandes… c’est assez varié. Tout dépend des talents cuisinier de votre chef lors de votre trek du Kilimandjaro. Prévoyez quelques barres quotidiennes, un peu de chocolat et des fruits séchés pour votre quotidien. Cela fait toujours plaisir et agrémente les journées d’un peu de changements.

Polé polé : doucement doucement. C’est le rythme auquel il va falloir vous habituez. A savoir, si vous marchez plus vite, vous pouvez éviter les pluies de début d’aprés-midi qui vous tremperont de la tête aux pieds 😉

Le Diamox est-il indispensable pour le Kilimandjaro ? Non, pour ma part je n’en possédais pas mais prenez-en si cela vous rassure dans votre trousse de pharmacie.

Matériel outdoor pour l’ascension du Kilimandjaro : de bonnes chaussures de treks suffisent, des bâtons de marche (croyez-moi, il y a de bonnes raisons de prendre vos bâtons de marche à chaque randonnée), une frontale, des vêtements chauds pour l’ascension (dont une doudoune), des vêtements imperméables pour le reste du temps. Je fonctionnais la majorité du temps en mode 2 couches sauf pour l’ascension où je suis passé aux 3 couches. Il est important d’avoir des vêtements secs tout au long du parcours ! (conseils + complets en fin d’article)

L’ambiance sur le trek du Kilimandjaro ? Il y a eu une bonne ambiance en général avec les autres membres de l’équipe sur le Kilimandjaro sauf quelques mots échangés lors de l’ascension (lisez mon récit vous comprendrez) et lors du paiement des pourboires. Sinon, très sympa dans l’ensemble.

Kilimandjaro marcheme 3

vue du Kilimandjaro voie Machame, après orage

Infos pratiques sur le Kilimandjaro : les routes, le prix, la saison…

Les routes d’ascension du Kilimandjaro.

routes Kilimandjaro

Les différentes voies d’accès du Kilimandjaro

Il y a 7 points de départ et encore plus de variantes sur le trek du Kilimandjaro. Les plus connus sont :

  • la Marangu, qui est la plus confortable, la plus rapide, équipée de refuges… et donc la plus touristique. Elle est appelée aussi voie coca-cola 😉
  • la Machamé, plus difficile, mais qui laisse voir de magnifique paysages, appelée aussi voie whisky dont la descente s’effecture par une voie différente : Mweka
  • il existe aussi la Shira, Umbwe, Rongai…
  • Great Western Breach Route est un itinéraire qui révèle selon la source de l’alpinisme et côté I+

Le prix d’une ascension par la voie Machame sur le Kilimandjaro

Il dépend beaucoup des taxes d’entrée du parc. Avec une compagnie locale, comptez au minimum 1100$ + les pourboires (tips) aux guides et porteurs qui sont de 10 à 20% du prix total.
Ce prix comprend l’ascension Kilimandjaro, la prise en charge depuis l’aéroport, l’hôtel, le retour vers l’aéroport. Evidemment, tout dépend de votre compagnie locale.

Le billet d’avion pour se rendre en Tanzanie. Comptez min 700 euros AR
De fait, vos dépenses totales (vol+ascension Kilimandjaro+tips+dépenses sur place) seront autour de min 2000e/prs.

Saison pour l’ascension du Kilimandjaro

Ascension du Kilimandjaro est possible tout au long de l’année. Décembre fut très bien de mon côté. Peu de monde.

Matériel de randonnée pour le Kilimandjaro

Tout le matériel nécessaire à la randonnée du toit de lùQfriaue peut être fourni par votre agence de voyage locale… les filles qui m’accompagnaient sont venues les mains dans les poches… vraiment ! Mais vous pouvez prévoir

  • vos bâtons de marche
  • frontale avec pile de rechange
  • sous-vêtements pour 7j
  • pantalong short (tous les jours sauf ascension) + pantalong montagne
  • 2 paires de collants chauds (ascension)
  • 1 paire de gants en soie + moufles
  • 1 bonnet
  • 2 paires de chaussettes de montagnes pour ascension + paires normale suivant vos besoins quotidiens
  • 2 tshirt fibre thermique
  • lunette de soleil + crème solaire + labello + casquette/chapeau
  • 1 ou 2 polaires
  • 1 veste de montagne (type goretex)
  • 1 doudoune
  • 1 sac à dos 60L+ pour votre porteur + un petit sac à dos 30L pour vous type rando
  • 2 gourdes d’eau + thermos
  • votre appareil photo + batteries (possibilité de charger dans certains refuges. Parfois payant, parfois non)

Autres détails à connaitre concernant le Kilimandjaro

  • Prévoyez de préférences des $ en petites coupures. Les euros ne sont acceptés que dans les grands hôtels
  • il vous faudra 50$ sur place pour le visa
  • Le taux de réussite moyen de l’ascension est, parait-il, de 40%. Il est plus élevé pour ceux qui le font en 7j au lieu de 6j. Dans notre équipe de 4, tous l’on atteint. Vous pouvez vous préparer en atteignant le sommet de mont Meru afin de maximiser vos chances.
  • Aux environs de 4.500 mètres, il y a de 30% à 40% d’oxygène en moins dans l’air
  • Les écarts thermiques entre la nuit et le jour peuvent être de 40°C . Au camp de Barafu (4600m), les températures sont négatives. Au sommet, les températures peuvent descendre à -20 et la sensation de froid peut être accentuée par le vent. (une capuche avec un bonnet est un gros plus)
  • Le vaccin contre la fièvre jaune n’est pas obligatoire (je ne l’ai pas fait) et je n’ai pas pris non plus de médicaments contre le palu
  • Un matelas gonflable ou matelas thermique améliore sensiblement le confort de ce qui vous est fourni
  • les porteurs s’attendront à ce que vous leur laissiez quelques affaires. Si cela ne vous est pas indispensable, faites ce geste. Souvent, ils montent avec rien et dans tous les cas, leurs conditions de travail sont difficiles…
  • après le Kili ? Pourquoi pas un safari photo dans les parcs de Tanzanie ! C’est ce que j’ai fait, ce fut très agréable 🙂

Pour un voyage personnalisé et authentique en Tanzanie, vous pouvez prendre contact avec Isabelle, l’experte locale de l’agence TraceDirecte.

La demande de devis est gratuite, vous pourrez échanger directement avec elle via leur espace client et même l’appeler en Tanzanie avec un numéro gratuit si vous souhaitez plus d’informations !


N’hésites pas à partager cet article sur la préparation de l’ascension du Kilimandjaro et épingler cet article sur Pinterest si tu l’apprécies :