Si un voyage en République Tchèque vous tente et que vous avez envie d’explorer les recoins de nature après vous être enivré de l’atmosphère cosmopolite de la magnifique capitale tchèque, Prague, alors un séjour en Bohème Orientale a des arguments nature pour vous séduire.

Les murs de Broumov

Si vous cherchez un endroit pour réaliser une belle balade forestière avec un point de vue surplombant les forêts aux alentours, les murs de Broumov répondront à vos attentes. Que ce soit pour le lever ou pour le coucher de soleil, une fois installé sur l’un des champignons de pierre posés entre entre les villes de Police nad Metují et de Broumov, vous aurez droit à un magnifique panorama ouvert sur la ville rocheuse d’Adršpach, ainsi que sur le haut plateau du mont Ostaš, sans oublier, au loin, sur le monastère baroque de Broumov dans lequel nous avons passé une nuit.

Depuis la colline Hvězd, il y a un chemin balisé qui vous emmène dans les méandres de ce labyrinthe de pierre aux passages parfois très étroits. Si vous vous lancez pour une exploration au coucher du soleil, surtout, n’oubliez pas vos lampes frontales car il fait sombre très rapidement lorsque l’on est en train de marcher dans la gorge.

Les points à ne pas manquer sont la chapelle baroque de la Vierge Marie de la Neige à Hvězda, le ravin du Forgeron ou encore le Nid du vautour qui offre une bue à 360° sur les montagnes Orlické hory, sur la région de Náchod, au loin, les Monts des Géants ainsi que sur les rochers d’Adršpach qui font l’objet de notre paragraphe.

  • Temps : comptez une demi-journée
  • Difficulté : moyen, la pluie ou la neige peuvent rendre certains passages sur pierres délicats car glissants mais rien d’insurmontable pour celui qui reste vigilant, cela n’est pas de l’alpinisme;)

Les rochers d’Adršpach et de Teplice

Je le dis immédiatement, la visite des roches d’Adršpach est un sentier touristique majeur, une des formation rocheuses les plus visitées de République tchèque donc ne vous attendez pas à une balade solitaire et à une quiétude des plus totales. Familles, groupes, enfants viennent admirer les champignons de grès dans la cité des pierres avec 400 formations rocheuses à son actif.

Il y a des formations rocheuses remarquables comme le Nid d’aigle, la Dent ou le Pont du Diable. Il y a une petite cascade qui se cache derrière la statue de Goethe. On peut aussi faire une mini traversée du mini lac de retenue en barque, toutefois cela ne sera pas pour ceux qui n’aiment pas être entassés et, sans un traducteur ou une connaissance avancée du tchèque ou du polonais, je crains que les quelques bons mots du batelier ne vous passent bien au-dessus. Après, rien d’impressionnant en soi rassurez-vous, vous ne manquerez pas grand chose.

La véritable attraction sont ces hautes murailles de grès qui se dressent telles des doigts de géants ensevelis sous la terre et, peut-être, le fameux écho des rochers, Skalní ozvěna en tchèque, où les touristes, au XVIII siècle déjà ; pouvaient profiter du con du cor de chasse, ou celui du mortier, qui se répercutait 7 fois sur les parois du mont Křížový vrch.

Si vous souhaitez poursuivre la randonnée il est possible de continuer jusqu’aux rochers de Teplice. Ajoutez au moins 3h de balade à votre programme avec d’autres formations rocheuses à découvrir comme Martin, la Couronne ou le Temple.

A noter, il n’est pas possible de se baigner dans le lac Pískovna même si par une belle journée estivale, c’est fort tentant. Si vous êtes en balade avec une poussette, il sera difficile de faire le tour du lac et de vous rendre à Teplice car il y a des passages avec des marches et en échelles.

Bienvenue en Enfer

En effet, on se rend dans la réserve naturelle de Peklo, (enfer en tchèque) alors que la vallée au confluent des rivières Metuy et Oleshenka nous rappelle davantage un monde enchanté naturel, préservé ou des elfes pourraient sans nul doute prendre plaisir à trouver refuge que l’antre du Diable. Au sein de la réserve de Peklo se trouve le refuge du même nom qui dont les plans ont été dessiné par l’architecte Jurkovič, surnommé le poète du bois qui mélangeait savamment les styles folkloriques avec le style Art Nouveau.

De nombreux sentiers partent du refuge mais si vous séjournez dans la ville de Nové Město nad Metují, sachez que le sentier rouge, vous mènera au refuge de Peklo en moins de 5,5 km et c’est assez fascinant comment on sort rapidement de la ville pour se plonger très rapidement en pleine nature avec un climat et une atmosphère fort différentes :


Monts Orlické

Je ne pouvais oublier le coup de cœur retraite de ce séjour lorsque je me suis retrouvé au Chalets Haida (Sruby Hajda) de České Petrovice, non loin des Monts Orlické.

Je garde encore en tête la nourriture simple mais bonne du refuge restaurant, le calme et l’atmosphère apaisée ressentie en ces lieux. Ah pouvoir poser sa chaise longue sur le toit naturel recouvert d’herbes possède un charme indéniable. On se croirait dans une maison de hobbit revisitée.

Les balades ne manquent pas et on nous a d’ailleurs recommandée celle au départ de la Zemska Brama.

  • Distance à parcourir : 3km

Quelques visites conseillées aux alentours des Monts Orlicke.

  • L’église de Neratov, 517 61 Neratov v Orlických horách
  • La forteresse Hanička, 517 61 Rokytnice v Orlických horách
  • Le belvedère de Velká Deštná, GPS : 50,304532 16, 350495
  • Le belvedère Šibeník, GPS : 50,362912 16, 254499